Terre sage, ateliers d'éducation populaire

Écrivez-moi

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires ou vous inscrire.

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Stage de Hatha Yoga avec Rodolphe Milliat, le 11 Février 2018

Bonjour à tous,
Terre Sage a l´immense plaisir de proposer un stage de Hatha Yoga dans ses murs et d’accueillir Rodolphe Milliat,une référence dans le milieu du Hatha Yoga.
Ce stage est accessible à tous.
Voici les informations précises, en attendant veuillez réserver vos places car elles sont limitées.
……………………………………….

Présentation de notre invité:

Initié très jeune au Hatha Yoga, Rodolphe Milliat reçoit pendant 8 ans l’enseignement de Bellur Krishnamachar Sundararaja (BKS) Iyengar. Puis il vient à rencontrer en 1986 celui qui deviendra son maître, Srî Srî Srî Saccidânanda Yogi de Madras, le Yogi silencieux. Il le sera physiquement jusqu’en 2006 où Svâmiji s’est éteint le 5 septembre à 13 heures, à Vishakapatnam, en Andhra Pradesh, âgé de 96 ans.
« Svâmiji était considéré par ses compatriotes indiens comme un véritable « rishi » des temps védiques qui avait traversé les époques pour témoigner que cette forme de réalisation spirituelle a bien existé, et qu’elle est transmissible aux contemporains que nous sommes. Il a grandi dans la tradition dravidienne et la culture Telugu. Ses pérégrinations l’ont amené, comme tous les yogis itinérants, à parcourir l’Inde éternelle dans tous ses lieux sacrés et ses centres spirituels.

Il s’est ensuite fixé à Madras pour y enseigner le yoga et recevoir ses disciples. Shrî shrî shrî Saccidânanda Yogi était le dernier des grands yogis du 20ième siècle (jeûne de 24 mois, samâdhis répétés de plus d’un mois, visualisation du soleil trois heures par jour, chaque posture inversée pratiquée trois heures quotidiennement, etc.).
Svâmiji possédait trois modes de communications distincts. Le premier, le plus accessible, était le mode pratique : « Faites ce que je vous montre, avec moi, en même temps que moi, et laissez-vous porter par ma présence ! N’ayez crainte ! Pratiquez en toute confiance et vous repousserez vos limites pour votre plus grand bien ! Mais d’abord, mangez moins et travaillez plus ! ». Ce yoga n’était pas pour les tièdes ni pour les bavards mais il détenait une réelle puissance d’éveil.
Le deuxième niveau de communication passait par l’écrit. Svâmiji était un érudit Telugu et s’exprimait par écrit dans une langue littéraire assez difficile à comprendre pour ses compatriotes, d’autant plus difficile à traduire aux occidentaux. Grâce à lui, nous voyagions mentalement dans les Epopées et les Purâna ; nous devenions familiers des rois légendaires et des ascètes héroïques. Lui-même n’était-il pas fait de ce même bois, tant il leur ressemblait, par son aspect physique et sa détermination surhumaine ? Le roi Janaka semblait être son compagnon le plus fidèle parmi les anecdotes qu’il choisissait pour nous éduquer dans la réalité présente. Cette forme d’enseignement avait le pouvoir de dissoudre le temps historique, tout comme de l’étirer dans son instantanéité. Ainsi, pouvions-nous passer dix heures sans interruption pour une seule et même conversation.
Le troisième mode était d’un ordre spirituel, non verbal et indépendant de tout enseignement pratique. Lorsqu’il posait ses yeux sur nous, il nous regardait dans notre transparence. Il nous mettait à nu, y compris dans le passé et le futur, sans jamais nous blesser dans notre intimité. Il avait le pouvoir de lire tout ou partie de nos trajectoires individuelles, mais il avait renoncé à nous en révéler la teneur ou les détails. Il nous aidait simplement à accomplir notre destin. Cet aspect relationnel ne se manifestait qu’auprès de ses disciples. Svâmiji n’avait aucun goût pour la séduction de masse ou la démonstration de prestige. Il préférait les comités restreints, avec des disciples capables de tenir une ascèse et de respecter leurs engagements. C’est pourquoi la plupart des hommes et des femmes qui l’ont croisé un jour ou l’autre dans le monde du yoga en sont restés à la vision trompeuse d’un yogi de l’extrême, au comportement très surprenant et aux exigences techniques trop élevées. Mais il n’en était rien, car derrière la façade traditionnelle se cachait un homme de cœur et d’éveil. Son regard en témoignait. Lorsque nous nous trouvions dans sa périphérie, ou dans son « périmètre énergétique », nous étions alors saisis au plus profond de l’âme, envahis par une vague de bonheur et de paix, reconnaissants par le cœur, muets par la pensée et figés dans un corps transfiguré. Ce darshan était celui d’un maître authentique, portant la promesse de l’éveil et témoin d’une réalité qui dépasse les contingences quotidiennes. Il subsiste aujourd’hui cette puissance d’éveil, cette communication spirituelle et subtile qui nous accompagne et persiste au-delà de sa présence physique. » Yoga l’Elixir de Vie (IUE juillet 2006) – Rodolphe MILLIAT
A l’initiative de Srî Srî Srî Saccidânanda yogi de Madras, Rodolphe fonde avec son épouse en 1991, le Srî Kailâsa Ashrama puis ouvre le Centre d’Etudes et de Formation en Yoga Traditionnel de l’Ouest – Bretagne (CEFYTO) en 1993, où il enseigne le Yoga et la philosophie indienne. Des séminaires et des groupes de travail y sont accueillis toute l’année, centrés principalement sur la pratique du yoga, proposant des formations et post-formations d’enseignants de yoga. Cette école de yoga a pour objet de favoriser toutes les formes authentiques traditionnelles de la spiritualité indienne, ainsi que de promouvoir toutes les manifestations culturelles qui pourraient l’illustrer.
Rodolphe est profondément lié à son maître Swâmi Saccidânanda, qui lui a révélé sa connaissance du yoga et les a encouragés à fonder cette école, de même qu’il a baptisé leur ashram. Son enseignement est à la fois original et profondément ancré dans la tradition dont il est issu. Il enseigne, dans une pratique évolutive et personnalisée, le Hatha yoga : pratique posturale (âsana), utilisation et maîtrise du souffle (prânâyâma), techniques de purification (kriya), bandha, mudrâ, concentration, visualisation, contemplation (dhârana, dhyâna), symboles visuels, supports de méditation et de prière (yantra, mantra, mandala). Il initie à la Mantra sâdhanâ, démarche spirituelle utilise le chant sanskrit comme moyen d’extase. A travers le dialogue des chants, elle insiste sur l’émission et la perception de la vibration sonore.
Responsable pédagogique du CEFYTO, Rodolphe a suivi des études d’éducateur spécialisé à l’Ecole de Formation Psychopédagogique de L’Institut Catholique de Paris, pratiqua la psychothérapie en institution (le Trait d’Union) auprès de toxicomanes adultes, assura l’animation de groupes thérapeutiques et la pratique du yoga en milieu carcéral. Il étudie le sanskrit depuis 1997, et est enseignant formateur à la Yoga University de Villeret (Suisse) depuis 1996.
Auteur du « Hatha yoga et kundalini », du « Regard sur le yoga », du traité de pranayama « Le passage du souffle » et de la « Pédagogie des Asanas », Rodolphe anime les éditions India Universalis (département consacré à l’édition d’ouvrages sur la Yoga, la Philosophie, les Traditions et les Cultures indiennes : livres, posters, CD) et y publie des œuvres philosophiques et des traductions nécessaires à la connaissance de la culture et de la mystique indienne.

Sa bibliographie:

Il est aussi l’auteur de plusieurs livres :

Le Passage du Souffle, la Pédagogie des Asanas, Regards sur le Yoga, Hatha Yoga et Kundalini. Son dernier livre est un commentaire critique sur la Bhagavad Gîtâ intitulé la Bhagavad Gîtâ à l’Usage de nos Contemporains Occidentaux.

Parallèlement à ses activités d’enseignement et d’écriture, il dirige la maison d’édition India Universalis par laquelle il publie des traductions de textes fondateurs du yoga, du sâmkhya et du tantrisme.

Ses enseignements sont divers :

Hatha yoga, Pranayama, Chants des mantras, Philosophie indienne… Toutes ses interventions comportent de multiples éléments de la tradition yoguique, très ancrée dans la culture indienne.

Laisser un commentaire